LE POUVOIR DE LA LUMIERE

La qualité de l’environnement nous rend de plus en plus attentif aux espaces, aux volumes, aux ambiances et aux contrastes.

Nos yeux réclament une constante variété de formes, de couleurs, de sensations.

Matériau, la lumière a le pouvoir de souligner, stimuler, détendre, dématérialiser, attirer, repousser, dilater… de révéler une atmosphère.

La manière dont nous percevons les objets, les espaces, les textures et les couleurs dépend de l’éclairage utilisé.
80% de nos perceptions sont visuelles et
100% de ces perceptions dépendent de la lumière dont l’éclairage en est l’outil. Nous parlons plus souvent d’un espace privé de lumière que d’un espace privé d’obscurité.
Selon le traitement lumineux, on peut rendre un lieu attractif ou ennuyeux, donner à voir mais aussi à penser. La lumière raconte une multitude d’histoires sensorielles avec une manière très personnelle de faire vivre les espaces.

Moyen de communication, la lumière valorise et sert le patrimoine en soulignant ses aspects remarquables. Elle en façonne l’identité en contribuant à l’interprétation du site, de l’objet présenté. Le visiteur ne peut pas toucher une œuvre; l’impact visuel des objets et de l’espace dans lequel ils sont vus compense cette privation, favorise le dialogue entre l’œuvre et son spectateur; cette relation féconde son imaginaire.

On trouve dans une œuvre ce que l’on recherche, ce que l’on cherche à voir et c’est l’émotion.